INTERVIEW WILLEYEAM


Comment t’es venu la danse ? Depuis quand danses-tu ?
Le souvenir le plus lointain que j’ai de moi-même par rapport à la danse remonte à mes 6 ans. Je me revois en train de prendre mon pied sur le dancefloor lorsqu’une dame sortie de nul part a arrêté la musique pour demander à ce que j’occupe seul la piste.
J’ai l’ai regardé se vider et n’ai surtout pas hésité à reprendre le fil de ma chorégraphie déjà très enflammée mais pour la première fois sous le regard de toute une salle.
Je n’ai pas arrêté de danser depuis lors.

Selon toi quel « plus » a la danse dont d’autres disciplines artistiques sont susceptibles de manquer ?
Toute forme d’art est belle, car elle demande de l’imagination, de l’inspiration. Un petit peu de volonté aussi. On est donc entourés d’œuvre d’art. Il suffit de regarder autour de soi.
La danse est indissociable de la musique même s’il peut m’arriver de faire un moonwalk pendant une discussion sérieuse.
Mais sa beauté réside dans ce qu’elle inspire. Pendant l’instant T, elle permet de s’exprimer et d’exprimer une chose : l’imagination.

On te voit vêtu d’un masque blanc et de gants dans tes représentations (live ou filmées) : comment expliques-tu le choix de ces accessoires ?
J’ai toujours fantasmé en voyant les gants du King of Pop et le masque des Jabbawockeez. J’ai donc décidé de faire une combinaison des deux.
Cela permet d’amplifier les mouvements et j’ai entendu dire que ça donnait du charme au personnage.

On ressent rapidement parmi tes mouvements l’influence de Michael Jackson. On a tous été traversés par cette icône d’une manière ou d’une autre. Que représente-t-il à tes yeux ?
Pour moi ce mec incarnait la classe. C’était le King of Pop incontestablement. J’ai appris à danser en le mimant à travers des cassettes vidéo que je regardais en cachette. Il a donc eu une assez bonne influence sur moi.

Nous t’avons déjà reçu aux Happy Sushis aux côtés d’Haddy Hope (chanteuse), d’une danseuse et de musiciens la semaine dernière. Nous réitérons ce plaisir ce jeudi ! Autrement où pouvons-nous te retrouver prochainement ?
Le plaisir est partagé. Prochainement dans une vidéo qui je l’espère vous apprécierez.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire